Huit façons de bien manger

Une des meilleures choses que vous pouvez faire pour vous-même, si vous voulez améliorer votre santé, votre composition corporelle et votre énergie est de bien manger.

“Bien manger” signifie différentes choses selon les différentes personnes. Pour moi, cela signifie manger des aliments que je sais bons pour mon corps. J’ai posté un résumé de ceci à la fin de cet article.

Pour beaucoup de personnes, “bien manger” signifie manger avec comme considérations principales le goût et le luxe.

Je me rends compte que j’ai perdu la division mentale entre “manger sainement” et “bien manger”. La nourriture la plus délicieuse pour moi est la nourriture préparée avec soin, mangée quand on a faim et basée sur des ingrédients simples. Je peux toujours apprécier une crème glacée, mais pas autant que du bon poisson, des fruits et des légumes. Manger bien de cette façon est une habitude pour moi. J’ai la chance de connaître beaucoup d’autres personnes qui mangent également de cette façon. Nous partageons nos recettes, nos connaissances et notre enthousiasme pour les résultats que nous obtenons.

C’est ma situation. Elle peut ne pas être la vôtre.

Voici quelques étapes et concepts simples que vous pouvez utiliser pour améliorer votre façon de manger.

1. Renseignez-vous. Si vous ne connaissez pas la différence entre protéines, glucides et lipides, faites des recherches. Si vous ne savez pas en quelle proportion vous pouvez les trouver dans les différents aliments, faites des recherches. Si vous ne connaissez pas l’effet du sucre sur votre système hormonal, faites des recherches. Renseignez-vous sur les types de graisse et d’huile qui sont bons pour vous ou ne le sont pas. Vous lisez ceci sur l’Internet – il y a une mine d’informations à portée d’un clic.

2. Ayez faim. La vraie faim ajoute du plaisir à la nourriture. C’est également une façon pour votre corps de vous dire ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin. Les envies de gâteau au chocolat sont émotionnelles et habituelles, mais pas physiques.

Soyez à l’écoute de vos besoins physiques. Vous ne vous rappelez pas de la sensation de vraie faim ou vous en avez peur ? Choisissez-la volontairement. Ne mangez pas pendant 12 à15 heures et assurez-vous de faire de l’exercice pendant ce temps. Ne buvez que de l’eau. Ressentez les sensations dans votre corps, n’imaginez pas seulement ce qui pourrait les satisfaire, mais comment vous vous sentirez après avoir mangé ces choses. Basez vos choix alimentaires en fonction de comment vous vous sentirez après avoir mangé.

3. Videz votre cuisine. Débarrassez-vous des cochonneries que vous savez être mauvaises. Mangez-les jusqu’à en avoir la nausée et en être dégouté ou donnez-les. Ne les remplacez pas. Remplissez votre cuisine avec de la nourriture que vous savez bonne.

4. Test. Essayez 30 jours sans quelque chose. Il est plus facile de faire une expérience en sachant que, si elle ne vous convient pas, vous pouvez toujours revenir à la façon dont vous mangiez avant. Si vous décidez de renoncer à quelque chose, passer un peu de temps à considérer ce qui pourrait la remplacer.

5. Trichez. Donnez-vous un repas ou un jour de triche. J’ai commencé avec le samedi comme “jour où on mange de tout”  (pas “n’importe quoi”, “de tout”). Je l’ai bourré de pain, pizza, crème glacée … C’était amusant, même si maintenant je n’en ressens plus le désir. Vous pouvez tricher et faillir à vos intentions. Mais revenez-y.

6. Anticipez. Vous savez qu’il y aura des situations qui seront difficiles ou tentantes et où vous sentirez la pression sociale pour manger mal. Préparez de la bonne nourriture que vous emporterez avec vous. J’ai une boîte que je remplis avec des noix et que j’emmène la plupart du temps. Si je ne trouve pas quelque chose d’autre bon pour la santé, je peux manger les noix. Préparez quelque chose de délicieux et sain pour offrir à votre famille  et à vos amis avant qu’ils ne puissent vous offrir quelque chose de moins bon.

7. Subvertissez. Les supermarchés et les grands médias attendent de nous que nous mangions d’une certaine manière, généralement avec peu de respect pour l’environnement ou notre santé. Ils vendent des biscuits et des chips pour les collations. Ils vendent des sachets de salade à servir avec des repas officiels. Mais vous avez le choix quant à la façon d’acheter et de manger. Acheter un sachet de salade et mangez-le comme des chips ! Amusez-vous, appréciez les regards étranges et si les gens font des commentaires, profitez de l’occasion pour développer votre humour et peut-être éduquer un tout petit peu le monde.

8. Apprenez à dire non.  Ceci est un site Web sur les arts martiaux et “non” est un mot essentiel des arts martiaux. Il existe un large éventail de non à pratiquer. Pour affirmer les limites de protection, vous pouvez utiliser un non asocial clair, puis vous mettre rapidement en sécurité. Avec la mauvaise nourriture, vous pouvez pratiquer un non social, amical et ferme (non merci), puis passer rapidement à toutes les choses auxquelles vous pouvez dire oui. Ce que les deux ont en commun, c’est qu’ils sont des affirmations et non des négociations.

, , , ,

Comments are closed.

Powered by WordPress. Designed by WooThemes