Critique du stage de Luo Dexiu Septembre 2012

Je peux toujours taper sur mon clavier, ce qui est une bonne chose après un week-end impliquant une salle pleine d’artistes martiaux avec de grands bâtons.

Cela signifie que je peux parler un peu du formidable séminaire avec Luo. Seulement un peu parce que vous devez vraiment y être pour profiter de ce genre d’événement; mais vous pouvez déjà commencer à vous préparer pour accéder au prochain, qui aura probablement lieu en Mars 2013.

Nous avons eu cinq séances au cours du week-end, avecdes participants venus des quatre coins de la France, d’Angleterre, d’Allemagne, de Suisse et de Lettonie. Certains enseignants valent la peine qu’on voyage pour eux.

J’ai également été heureux d’accueillir des artistes martiaux expérimentés de différents styles chinois, japonais et autres.

La première séance du vendredi était privée, seulement sur invitation, ce qui signifie que si je vous disais ce que nous avons pratiqué, cela vous tuerait… d’accord, je vous raconte un peu. Nous avons travaillé sur la méthodologie de formation pour développer la capacité de créer. Je dois aussi vous dire que c’était amusant malgré quelques moments douloureux.

Au cours du Qigong du samedi matin, Luo a mis l’accent sur les principes vraiment fondamentauxdu Qigong avec des techniques simples pour les développer. La beauté de cette approche est que ces principes peuvent être appliqués à toutes sortes d’exercices et utilisés pour comprendre toutes sortes de séries du Qigong.

C’était un des thèmes du week-end d’examiner les principes et les bases de manière très concrète et compréhensible et de les distinguer des mouvements compliqués et des jolis noms – qui peuvent avoir l’air jolis, mais sont souvent plus troublants qu’utiles. Pour reprendre la métaphore de marketing, ils sont tous le grésillement mais rarement le steak. Lorsque Luo enseigne, c’est le genre de steak qui n’a pas besoin de présentation sophistiquée. Les végétariens, s’il vous plaît excusez la référence carnivore. Aucune vache n’est morte au cours du séminaire.

La séance de l’après-midi a été consacrée à la formation de la puissance. Luo  a distingué différentes étapes dans le développement de la puissance martiale et la façon dont la puissance martiale est différente de la simple force physique puisqu’elle a besoin que l’on soit très souple et flexible.

Luo a utilisé des exercices de Bagua style Gao comme modèle pour cela, mais il a aussi expliqué que les mêmes idées pouvaient être utilisées avec des exercices de Tai Chi ou de Xingyi. Les exercices se concentraient d’abord sur la coordination du corps, des mains et de la structure, puis étaient appliqués avec des partenaires pour mieux ressentir la sensation de l’angle, de la distance, du timing et de l’alignement.

a séance de bâton du dimanche matin passait en revue les exercices de base en solo et en groupe de deux. L’accent était mis sur la compréhension de la façon d’utiliser le bâton, essentiellement pour rester sain et sauf et frapper les mains, qui sont les cibles les plus proches. Certains exercices nécessitaient de frapper fort le bâton de ses partenaires pour créer des ouvertures. Il y avait une quantité égale de bâtons collés en douceur combinés avec le vif mouvement du corps. Pour cette séance, j’avais acheté des tringles à rideaux qui ont réussi à survivre, mais qui sont fissurées et déformées. Mieux vaut elles que nos mains !

J’ai particulièrement aimé regarder Luo avec le bâton. Il a des mouvements du corps exceptionnels, ce qui lui permet de jouer martialement avec les gens en utilisant ses mains vides. Cette capacité se transfère à son utilisation du bâton – il contrôle les angles, les réactions, n’est pas là où vous vous y attendez et sa puissance n’est pas diminuée.

Vers la fin du séminaire, Luo m’a dit qu’il n’enseignerait pas l’enchaînement du bâtonà 5 éléments du Xingyi, comme prévu, car il serait plus bénéfique de se concentrer sur des entraînements avec partenaires. Je ne pense pas que cela ait dérangé qui que ce soit ou même que quelqu’un l’ait remarqué car tout le monde avait déjà beaucoup de choses à assimiler.

La séance finale du dimanche après-midi a commencé par un résumé des principes du Bagua, dans lequel Luo a décrit dans les grandes lignes les niveaux de formation et les mouvements de base trouvés dans différentes écoles de Bagua. Encore une fois, il distingua ces idées simples, mais transformatrices, avec la fixation de différencier les styles à cause du grand nombre de genres différents ou des noms fleuris qu’ils utilisent.

Cela a conduit à une description claire du processus de formation du Bagua, avec des instructions sur la façon d’éviter certains des problèmes que Luo a rencontrés au cours de sa longue carrière en tant que professeur. Après la théorie, nous avons commencé à bouger, avec le simple changement de paume et le 5e changement de paume à partir du système (tourner le corps par-dessus le dos de la paume); tout ceci était combiné avec quelques-unes des applications possibles des mouvements, en mettant l’accent sur la façon d’utiliser les coudes.

Je tiens à remercier tout le monde pour sa participation, les visages familiers et les personnes qui me rencontraient ou rencontraient Luo pour la première fois. Cela demande un certain degré de curiosité, de courage et de maturité pour s’aventurer à l’extérieur d’une méthode ou d’une école de formation familières et j’apprécie quand les gens le font. J’espère que j’ai été un hôte efficace et que nous aurons encore l’occasion de nous entraîner ensemble bientôt.

Maintenant le séminaire est terminé et le vrai travail commence en s’entraînant surles angles, les mouvements et les principes jusqu’à ce qu’ils soient assimilés et disponibles en cas de besoin et sans devoir y réfléchir.

Merci à Cormac pour les photos du samedi séances d’après-midi.

Lisez le un autre critique en allemand ici

, , , , , , , , , ,

Comments are closed.

Powered by WordPress. Designed by WooThemes