Comment être un maître de la force vide

Si vous suivez ces étapes, vous serez capables de montrer de la “force vide”, la possibilité de projeter et de déplacer d’autres personnes sans les toucher. En fait, c’est assez facile. La partie la plus délicate est de savoir comment commencer. Une fois que vous avez démontré votre pouvoir plusieurs fois au sein d’un groupe d’élèves, cela devient beaucoup plus facile.

1. Agissez comme un maître.

Il s’agit de garder la tête plutôt immobile, de marquer une pause avant de parler, de faire des gestes pour la plupart symétriques et souvent lents. Quand vous agissez comme un maître, ne cherchez pas le contact visuel avec les autres, laissez les autres chercher le vôtre. Si vous choisissez de leur donner ce contact visuel, gardez votre regard fixe, idéalement jusqu’à ce que l’autre personne détourne les yeux.

Une fois que vous pouvez agir comme un maître quand bon vous semble, vous pouvez être un peu plus accessible de temps en temps. Cela permettra à la fois de vous empêcher de passer complètement pour un idiot et de donner également à vos adeptes une raison de vous lécher le cul (métaphoriquement … ou pas, si vous le souhaitez) pour bénéficier de ces moments privilégiés de rapprochement avec leur maître.

2. Raconter des histoires.

Nous racontons tous des histoires, mais en tant que maître de force vide, vous devez raconter plusieurs types particuliers d’histoires. Ces histoires doivent évoquer ou décrire des niveaux de développement ou de puissance bien au-delà de l’ordinaire. Elles doivent justifier pourquoi vos élèves doivent sauter quand vous agitez une main. Ces histoires doivent être soit trop vagues et donc impossibles à discuter, soit spécifiques mais absolument invérifiables.

Par exemple :

«Vous devez comprendre que l’énergie universelle imprègne toutes les choses et tous les êtres, elle est partout, et quand vous apprenez à canaliser sa force sublime, elle permet alors à des choses incroyables de se produire. Elle vous permet d’accéder à la sagesse intérieure de l’évolution pour trouver le professeur qui est en vous et que vous pourrez ensuite extérioriser.»

Cette partie est le langage hypnotique fondamental, il ne dit, ni ne signifie pas vraiment quelque chose, mais vous pouvez lire ce que vous voulez dedans.

«Quand j’étais plus jeune, j’ai voyagé un peu partout. Une fois, j’ai séjourné dans une grotte de haute montagne avec une incroyable Yogi. Oh comme ses yeux noirs brillaient, ils semblaient illuminer toute la grotte. Je n’ai jamais su son âge, mais il avait l’énergie follette d’un adolescent. Sa barbe descendait jusqu’à sa taille et je l’ai vu une fois arracher son unique cheveu blanc. Comme je le regardais le transformer en un collier d’or et de pierreries, le professeur se mit à rire et dit : “Vous n’avez pas besoin de ces babioles, vous devez abandonner les choses matérielles”, puis le collier se transforma en un serpent d’or qui sortit silencieusement de la grotte. Le yogi n’enseignait pas facilement les secrets de son pouvoir. Je suis seulement à une infime partie de son niveau …»

Cette histoire a beaucoup de détails totalement invérifiables. Ces détails peuvent la faire paraître plus réelle. Elle a également des insinuations sournoises. Elle insinue que vous avez appris les secrets et aussi que les élèves doivent être prêts à laisser tomber les choses matérielles (et à vous payer), que si vous apprenez les secrets, vous ne deviendrez pas vieux (une préoccupation universelle, si pas une peur) et aurez des pouvoirs spéciaux, même s’ils ne seront qu’une infime partie de ceux du vieux Yogi. Vous pouvez aussi affirmer votre humilité puisque vous ne dites pas que vous êtes aussi performants que l’invérifiable Yogi.

Utilisez ces histoires pour intriguer les élèves. Laissez-leur entendre que s’ils s’exercent loyalement, alors vous pourrez leur montrer les vraies compétences quand ils seront prêts.

3. Rendez vos élèves malléables.

Vous pouvez le faire en utilisant le langage hypnotique. Parlez de la façon dont «l’infini se manifeste dans le fini quand vous voyagez à travers les niveaux des sphères intérieures; tout ce que vous avez à faire est de regarder à l’intérieur et vous commencerez à comprendre les modèles cosmiques. Au début, ils ne sont pas clairs, puis ils sont clairs et quand vous écoutez la voix du professeur qui vous guide, vous constatez que la clarté augmente à mesure que ….» Continuez comme ça pendant quelques minutes et les gens seront à coup sûr dans la lune.

Vous pouvez également utiliser des instructions plus actives. «Mettez-vous debout de cette façon, maintenant détendez-vous, concentrez-vous uniquement sur votre relaxation et votre respiration, et maintenant mettez-vous de cette façon, et continuer à vider votre esprit. Autorisez-vous à devenir sensible et vide.» En général, plus longtemps vos élèves se maintiendront dans une position particulière, plus ils seront distraits et obéissants.

Certains d’entre eux décideront qu’ils n’arriveront jamais à faire les exercices, ou qu’ils n’apprennent pas. Ils ne sont pas de bons sujets hypnotiques. Renvoyez-les, dites-leur qu’ils ne sont pas prêts ou qu’ils ont une autre voie à suivre. Soyez au moins un peu triste car vous le faites parce que vous voulez que les élèves qui restent sachent que l’élève qui part va rater un incroyable trésor et qu’ils ont beaucoup de chance d’y avoir toujours accès.

4. Créerune hiérarchie.

Un de vos objectifs est de créer une hiérarchie avec vous au sommet. L’accès aux secrets divins vient au fur et à mesure que vous monter dans la hiérarchie, et le moyen de s’élever dans la hiérarchie est par l’obéissance. Un élève n’est bon qu’en fonction de son dernier acte d’obéissance.

N’admettez jamais l’existence de cette hiérarchie. Dites aux élèves que l’énergie cosmique circule à travers nous tous, que tout le monde est égal. Mais n’agissez pas sur un même pied d’égalité.

Renforcezla hiérarchie enfaisant l’éloge desélèves qui sont bien obéissants et qui suivent les suggestions. Laissez entendre qu’ilsauront bientôt accès àla vraie connaissance.Montrez-leurdes exercices «spéciaux»et dites-leur de ne pas les montrerauxélèvesdésobéissants.Punissez lesélèvesquand ilsn’obéissent pas. Laissez-les dans des postures douloureuses pendant plus longtemps, ne leur montrez pas des exercices spéciaux.

Vous pouvez modifier les exercices autant que vous le souhaitez en vous basant surla perspicacité,la révélation et lacompréhension supérieure. De cette façon,vous avezune source infinie detechniques secrètesspéciales.

Si un élève est particulièrement récalcitrant et n’avale pas vos opinions avec enthousiasme, il est préférable de lui demander de partir. Vous pouvez le faire de plusieurs façons. La plus directe : «Je suis désolé mais à cause de votre attitude/du karma de votre vie antérieure/de problèmes énergétiques, vous ne serez pas en mesure d’apprendre ceci, il vaut donc mieux que vous partiez». Ou vous pouvez aussi lui rendre la vie insupportable, le traiter mal, dissuader les autres élèves d’être agréables avec lui. Une fois qu’il est parti, vous êtes libres d’en parler d’une manière qui fait paraître vos autres élèves plus spéciaux.

5. Impliquez vos élèves.

Il est utile que vos élèves commencent à vous payer de l’argent. Si vous avez bien fait votre travail, ça leur semblera être une bonne affaire pour les pouvoirs mystérieux et la jeunesse éternelle que vous offrez. Plus vos élèves investiront, plus ils seront obéissants, et plus il sera difficile pour eux de faire marche arrière.

C’est un peu comme dans les relations. Vous pouvez avoir une aventure d’une nuit et dire ensuite à vos amis : «Il/elle n’était tout simplement pas fait(e) pour moi». Il est alors facile de passer à autre chose.

Mais c’est différentquand vous sortezavec quelqu’unpendant un certain temps, emménagez ensemble ou vous mariez. Quandvous vous séparez,vouspouvez commencer à sentirque vous devez justifier pourquoi vous avez passé tout ce temps avec la «mauvaise personne», sans oublier le soucide trouver une nouvelle salle de bain pour votre brosse à dents.Ensuite, il estsouvent plus facile defermer les yeuxsur ce qui vous a rendu fouetce qui vous a fait supporter les bizarreries de votre partenaire.

Plus vos élèves investissent d’argent, plus ils passent d’heures dans des postures ridicules pour faire vos exercices, plus vous pouvez étirer l’enveloppe de crédibilité auprès d’eux. Ils voudront croire, car il est plus facile de croire que d’admettre qu’ils ont été dupés.

6. Formez vosélèves pour qu’ils sachent quand tomber.

Quelle est la force vide ? Ce sont des gens qui ressentent les choses et qui bougent. Nous ressentons tous et nous bougeons tous. L’astuce consiste à amener les élèves à associer vos mouvements avec leurs sentiments et ces sentiments avec d’autres mouvements, comme sauter en l’air et tomber.

Pour ce faire, vous pouvez continuer à appliquer le vague langage hypnotique. «Vous voyez cela quand vous faites un peu attention à votre intérieur, alors, il y a des sentiments, vous pouvez sentir votre énergie en mouvement. Pouvez-vous le sentir, oui?» Bien sûr, les élèves auront des sentiments, de sorte qu’ils auront à répondre par l’affirmative, confirmant ainsi votre compréhension mystérieuse de l’«énergie».

Commencez par le «niveau physique brut». Installez vos élèves de façon à ce qu’ils soient dans une position légèrement instable. Dites-leur que vous allez émettre une légère énergie et qu’ils doivent être très sensibles et détendus pour la sentir.

Puis poussez-les un bon coup et faites-les tomber. Accompagnez le coup d’un grand geste typiquement martial et terminez par une pose spectaculaire. L’exagération compte dans ce métier.

Ayez l’air concerné si l’élève semble s’être fait mal et dites que les exercices particuliers que vous avez faits récemment ont rendu votre énergie plus forte que vous l’aviez prévu. Expliquez que «la douleur est le résultat de votre propre résistance intérieure. Si vous apprenez à vous détendre et à aller avec mon énergie, cela dégagera en fait vos canaux d’énergie et vous rendra en meilleure santé». Cela renforcera l’idée que la désobéissance/résistance est associée à la douleur.

Le rôle important de tout ceci est de former vos élèves afin qu’ils sachent quand tomber. Prenez une inspiration audible avant de pousser et expirez de manière explosive quand vous poussez. Cela correspond en fait à l’utilisation sensible du corps, mais vous pouvez l’expliquer en termes de Qi.

Vous pouvez ajouter un autre niveau en faisant quelques petits mouvements préparatoires que votre élève comprendra inconsciemment comme étant le signe que «L’énergie est en route – il est temps de tomber». Tapez un peu du pied aussi quand vous poussez. Cela donnera un autre signal audible.

Lorsque vous avez décidé qu’ils sont prêts, il est temps de passer à autre chose. Choisissez l’un des élèves les plus malléables et obéissants. Touchez-le et demandez-lui : «Pouvez-vous ressentir cela ?» Bien sûr il le peut. Ensuite, vous pouvez retirer votre main, puis posez la même question alors que l’élève a toujours la vague impression d’être touché ou pendant que votre main est encore assez près de lui que pour sentir la chaleur qui se dégage naturellement. Si vous êtes assez doué pour faire en sorte que votre circulation réchauffe votre paume, cela fonctionnera encore mieux.

Vous avez maintenant montré à vos élèves qu’ils pouvaient vous ressentir à distance. Vous avez également formé le réflexe d’être prêts à être renversés, quand ils voient votre geste ou entendent votre inspiration particulière. Vous êtes prêts pour la partie suivante.

7. Le spectacle-qui est aussi l’argument décisif.

Prenez un étudiant bien préparé et faites-le physiquement tomber deux ou trois fois pour vous assurer qu’il sait ce qu’il faut faire. Suivez la procédure du toucher ci-dessus, puis dites que vous allez le poussez sans contact.

Expliquez que ce genre d’utilisation d’énergie est plutôt dangereuse et qu’il est donc d’autant plus important qu’il respecte les instructions et aille avec les sentiments. La résistance peut causer des blessures. Cela le rendra encore plus enthousiaste à se conformer à ce qui est attendu de lui.

Maintenant, placez-vous à une distance convenable en utilisant votre gravité la plus magistrale (voir étape 1). Faites votre mouvement préparatoire, votre inspiration sonore, votre expiration marquée et finissez par votre posture spectaculaire quand votre élève tombe.

Félicitez votre élève(pas trop) et récompensez-le avecun aperçu devotre côté humain. Ensuite, répétez jusqu’à ce quel’élève rebondisse automatiquement.

S’il ne se laisse pas tomber, blâmez le manque de progression de l’élève abruti et revenez à l’une des étapes précédentes. Si un autre élève semble particulièrement désireux d’avoir la cote avec vous à ce moment-là, faites la démonstration sur lui et reléguez l’élève désobéissant à un groupe extérieur pendant un certain temps.

Faites expliquer par un élève qui a réussi, ce qui s’est passé et ce qu’il a ressenti. Il est très peu probable que l’élève dise : «J’ai sauté en l’air parce que je suis un chien et que vous êtes Pavlov». Les êtres humains ont un talent spécial pour créer des histoires qui justifient leurs actions. L’élève possède déjà la plus grande partie de l’histoire qui a été préparée à partir des explications sur l’énergie cosmique dont vous les avez nourris. Cela ajoutera de la crédibilité à la démonstration et rendra l’élève encore plus investi dans votre école et dans ses explications.

Vous pouvez alors faire la démonstration en vous plaçant derrière votre élève. Faites-le comme preuve supplémentaire de l’existence de l’énergie, pour prouver que cela n’a rien à voir avec la suggestion puisque l’élève ne pourra pas voir quand vous le pousserez. L’élève négligera aisément les signaux sonores auxquels vous lui avez appris à sauter.

Après un certain temps, vous serez capables de faire danser votre élève tout autour de la salle d’un signe de la main à l’occasion. Vous verrez que vous serez également en mesure de le faire avec plusieurs élèves en même temps, si vous les avez tous formés à réagir au même signal lorsqu’ils se sont engagés avec vous dans ce contexte. Super hein !

Félicitations, vous êtes maintenant un maître de la force vide. Une fois que vous aurez quelques fervents élèves obéissants, les nouveaux venus dans la classe auront des exemples à suivre quant à la façon de se comporter. Soit ils soupireront et partiront quand ils verront ce que votre mini secte sait faire, soit ils se feront happer par la transe du groupe.

Et quoi maintenant?

Rappelez-vous que celane fonctionne queparce que vos élèves et vous vous êtes tellementinvestis pour maintenir votremythe.Necommettez pas l’erreurde prétendre(en dehors de votre petit cercle) que cela peut marcheravec tout le monde. Quelqu’unqui n’estpas impliqué dansvotre mythene sautera pas, ni ne rebondira.Il sera plus enclin à vousdonner un coup de poing dans la figure.

La seule raison acceptable que je peux considérer pour agir de la sorte est pour donner un court exemple vécu et amusant sur la façon dont nous pouvons être malléables en tant qu’espèce. Si vous faites cela pour maintenir les élèves serviles et votre statut supérieur, vous n’êtes pas un enseignant, mais un tricheur.

En écrivant cet article, j’ai pris conscience du fait qu’il y a un peu plus de gourous de la force vide dans ma classe que je le voudrais. Les rôles de Gourou peuvent être très attirants et la conviction que c’est authentique peut être transmise au fil du temps. Regardez les vidéos suivantes. Dans la première, le kiai (maître de la force vide) semble être plutôt fort en faisant tomber ses élèves sans les toucher. Que ce soit pour de la publicité ou/et parce qu’il est maintenant parvenu à croire en ces pouvoirs, il offre une récompense de 5000 $ à quiconque pourra le battre. Dans la deuxième vidéo, il a l’air vraiment choqué quand il réalise que ses pouvoirs ne fonctionnent pas et qu’il reçoit un coup de poing. Le combattant de MMA semble tout aussi triste d’avoir battu un vieil homme.

Voiciune autre série devéritables croyants ayant leurs bulles qui éclatent, au moins temporairement. Je dis temporairement car ils sont susceptibles de se retirer dansla bulle sociale dans laquelle leurs pouvoirs «marchent» et detrouver un moyende rationaliser leur échec.Que les personnes qui les ont battus ont despouvoirs démoniaquesou ont été aidées est toujours une bonne chose à dire dans ces situations.

Si vous n’avez pas encorevu cela, il s’agit d’une exception àla règle selon laquelle vous ne pouvez démontrerla force  vide quesur des élèves. DerrenBrown démontre la forcevide sans passer partoutes les étapesque j’ai décrites ici -mais il fait toute de même quelques-unes d’entre elles. Il est également très transparent en expliquant qu’il le fai tpar la suggestion et qu’il n’a pas de pouvoirs spéciaux, mais qu’il a tout simplement des compétences hypnotiques, sociales et théâtrales.

Beaucoup d’élèvesveulent des figures de gourouet ne feront que passer rapidement si vous ne répondez pasà leurs attentes. Mieux vaut les laisser partir. Ils résoudront leur problème une fois qu’ils auront suffisamment mordu la poussière.

Le rôle d’un véritable enseignant est de rendre l’élève autonome dans le domaine spécifique le plus rapidement possible. Le jeu du gourou vise à rendre l’élève dépendant de l’enseignant le plus rapidement possible.

La façon dont nous apprenons vraiment ensemble est à travers des explications honnêtes, en nous testant les uns les autres et en testant les méthodes. Un vrai professeur investira dans la capacité des élèves pour les mettre à l’épreuve, pas seulement dans un vague futur, mais tout de suite. Les élèves peuvent être descendus, mais s’ils commencent en étant sûrs d’être vaincus, tout ce que vous renforcerez sera leur capacité à être vaincus et probablement aussi leur ressentiment.

Si vous êtes sympathiques avec vos élèves, faites-le parce que vous les aimez bien et non comme une récompense. La première raison est honnête, la deuxième est manipulatrice. Si certains élèves sont jaloux, alors il est temps pour eux de grandir.

Si vousdonnez à vos élèves des suggestions et des messages subliminaux pendant que vousenseignez(et vous le ferez presque certainement), efforcez-vous de maintenir lessuggestions en accord avec leslignes suivantes :

Vous êtes de bons êtres humains, vous pouvez apprendre facilement, vous pouvez progresser, le changement peut être agréable, vous êtes déjà comblés, la vie peut être belle, et suivez ce qui est profondément important pour vous, que cela implique de la classe ou du style ou non.

P.S. Si vous suivez un maître de force vide et êtes profondément choqués par cet article, vous êtes les bienvenus à me rendre visite et me démontrer votre méthode. Si votre méthode marche, elle fonctionnera sur moi. Je suis un homme ordinaire, avec quelques compétences mais pas de pouvoirs spéciaux. Je suis vraiment ouvert à l’idée qu’il est possible de développer des pouvoirs vraiment extraordinaires, je n’ai simplement toujours rien vu qui m’a convaincu. Si votre méthode ne fonctionne pas, évaluez alors le pourcentage de ce que vous avez vécu dans votre école et qui correspond à cet article et reconsidérez-le en conséquence.

, , ,

Comments are closed.

Powered by WordPress. Designed by WooThemes